Un test de paternité pour connaitre la vérité

Mar 26th, 2017 | By | Category: Santé, médecine et bien-être
Comme son nom l’indique, le test de paternité est destiné à déterminer l’existence d’un lien de filiation entre deux individus, généralement le père ou la mère et son enfant présumé. Concrètement, il s’agit de comparer l’adn entre ces deux personnes, et s’il y a correspondance, la probabilité de paternité tourne autour de 99 %. Mais même si la concordance entre les deux ADN n’est pas clairement établie, cela ne signifie pas pour autant qu’il ne s’agit pas du père biologique. Il convient de souligner qu’il existe deux moyens pour faire test de paternité. Le premier est pratiqué à partir de prélèvements sanguins des deux individus. Cependant, le plus fiable et le plus courant est le test adn, encore appelé identification par empreintes génétiques. Dans ce cas, les techniciens recherchent des caractéristiques communes entre l’empreinte génétique de l’enfant et celui de son père présumé.

Comment effectuer un test de paternité ?

En France, les particuliers sont autorisés par l’article 16-11 du Code civil à réaliser un test de paternité et tout autre test ADN dans certaines conditions. Il s’agit notamment de poursuivre des objectifs de recherche ou à des fins médicaux, ou encore pour déterminer l’identité de personnes décédées. De même, ce genre de test est légal si elle entre dans le cadre d’une procédure juridique visant à établir ou contester un lien de filiation, afin d’obtenir ou de supprimer des subsides. Si votre démarche rentre dans l’un des cas cités précédemment, vous pouvez contacter un avocat qui va saisir le juge du tribunal de grande instance. Ce dernier va examiner les preuves présentées par la personne qui introduit la demande de paternité. Il recueille ensuite le témoignage ainsi que le consentement des parties concernées. Dans le cas où il estime la demande recevable, il donne son autorisation pour la réalisation du test de paternité, en comparant soit le sang des deux protagonistes, soit leurs empreintes génétiques. Il importe de souligner que le test adn ne peut être réalisé que dans des centres de prélèvements agréés et effectués par des techniciens spéciaux.

Près de 3 500 litiges recensés

Il faut noter que chaque année, c’est environ 3 500 litiges qui obtiennent officiellement l’aval du tribunal pour opérer le test de paternité en toute légalité. Cependant, il est probable que les Français qui souhaitent passer ce test sont beaucoup plus nombreux. D’après des statistiques officieuses, ils sont entre 10 000 et 15 000 à procéder à cette analyse clandestinement. Il convient de remarquer que ce test peut être pratiqué chez soi chez nos voisins européens, et ce, d’une manière tout à fait légale. Son coût tourne autour de quelques centaines d’euros, ce qui est largement moindre que les 3 000 à 10 000 euros nécessaires pour un test adn puisqu’il faut y inclure les frais de dossier et celui de l’avocat. En outre, la législation empêche de réaliser un test ADN prénatal. D’autre part, il faut généralement attendre deux ou trois années avant que la procédure n’aboutisse. Alors que dans le cas du test de paternité commandé sur Internet, le résultat est obtenu au bout d’une dizaine de jours seulement. Cependant, ceux qui choisissent cette solution vont enfreindre la loi. Ils risquent ainsi une peine d’emprisonnement maximale d’un an qui peut être assortie d’une amende de 15 000 euros.

Comments are closed.

  • aspirateur sans sac
  • plafond livret a
  • la Piscine hors sol
  • coupe
  • Comparatif des meilleures ceintures abdominales
  • Clim mobile sans évacuation